Patrimoine des services d'eau : un déficit chronique d'investissement !

Patrimoine des services d'eau : un déficit chronique d'investissement !

Enjeux financiers de la sécurité hydrique

En 2017, l’UIE avait réalisé un état des lieux de la gestion du patrimoine eau potable, assainissement collectif et eaux pluviales en France, afin d’identifier les principaux défis que le secteur devait relever en la matière pour assurer la durabilité et la qualité des services d’eau et d’assainissement.

Après les Assises de l’Eau, l’UIE a souhaité actualiser ce travail, en y ajoutant des éléments patrimoniaux complémentaires (forages et postes de refoulement) et en élargissant le périmètre de l’étude à de nouveaux enjeux. En effet, dans un contexte où le changement climatique exacerbe les risques hydriques (quantitatifs et qualitatifs) et incite à améliorer la résilience des services d’eau et d’assainissement, les enjeux financiers liés à la bonne gestion du patrimoine ne peuvent se limiter à la seule problématique du renouvellement.

Comme le souligne l’étude de la Fédération française de l’assurance (FFA), le coût moyen d’une reconnaissance inondation a été multiplié par 2,4, celui d’une reconnaissance sécheresse par 3,4 au cours des 20 dernières années et les enjeux financiers moyens annuels liés au risque sécheresse devraient plus que tripler à l’horizon 2050, avec un coût cumulé estimé à 43 milliards d’euros pour la période 2020-2050. Ainsi il apparait primordial d’évaluer et de prendre en compte les enjeux financiers de la sécurité hydrique auxquels les services d’eau et d’assainissement doivent faire face.

Patrimoine de l’eau 2022

 

SYNTHÈSE DE L’ÉTUDE PUBLIÉE PAR L’UIE
https://eau-entreprises.org/wp-content/uploads/2022/10/UIE-Etude-patrimoine-eau-2022-synthese.VNUM_.VF_.pdf